Test de phobie d’impulsion

Important : ce test (et ses résultats) n’a pas de valeur de diagnostic médicale. Seul un professionnel de santé peut établir un tel diagnostic. Une évaluation psychiatrique peut être nécessaire pour faire la différence en le Toc-Phobie d’impulsion et d’autres troubles psychologiques.

Ce test est purement informatif et ne repose pas sur des bases scientifiques. Il a été créé sur la base de la définition du therme “phobie d’impulsion” ainsi qu’à partir du témoignage de personnes qui se disent avoir souffert de phobies d’impulsion.

Il permet simplement de savoir si ce que l’on vit (pensées, sensations, comportements) peut être associé à un Toc comme celui des phobies d’impulsion.

1.J’ai souvent des pensées non désirées associées à la peur de faire (ou d’avoir fait) du mal.
2.Ces pensées me causent une grande détresse. Malgré tous mes efforts pour m’en débarrasser, elles reviennent sans cesse.
3.Je pense souvent à agir d’une manière violente de façon volontaire (ex : poignarder quelqu’un, jeter mon enfant dans les escaliers, insulter une personne dans la rue sans raison, …)).
4.e pense souvent à faire du mal accidentellement à quelqu’un (ex : écraser un piéton, empoisonner une personne par erreur)).
5.Je m’inquiète souvent que si je n’exécute pas certains comportements superstitieux, de mauvaises choses se produiront
6.Je suis souvent obsédé par le fait de faire du mal à mes enfants, à mon conjoint, ou à l’un de mes proches
7.Je suis souvent obsédé par le fait de nuire à des inconnus innocents.
8.Je suis souvent obsédé par le fait de me faire du mal ou de me suicider.
9.J’évite d’être à proximité de certaines personnes, objets, lieux ou situations où je pourrait perdre le contrôle et provoquer un drame.
10.Je rejoue certaines scènes de ma journée dans ma tête dans le but d’avoir la certitude que je n’ai pas fait de mal à quelqu’un.
11.Je teste mentalement mes pensées négatives indésirables afin de vérifier que je ne les apprécie pas.
12.Je suis obsédé par le fait d’agir d’une manière sexuellement violente ou criminelle, même si je trouve ces comportements odieux (ex : viol, actes de pédophilie)
13.Je préfère éviter d’être avec certaines personnes afin d’éviter d’avoir des pensées sexuelles violentes et/ou inappropriées à leur sujet.
14.Je répète souvent certaines phrases ou prières, pour m’assurer que rien de mal ne se passe, ou pour me débarrasser des pensées indésirables selon lesquelles j’ai fait (ou ferai) quelque chose de nuisible.
15.J’ai parfois des comportements superstitieux (c’est-à-dire toucher du bois, compter jusqu’à un certain nombre) pour m’assurer que rien de grave ne se passe, ou pour me débarrasser des pensées indésirables.
16.Je demande à plusieurs reprises aux autres de me rassurer que je n’ai pas fait (ou ne ferai pas) quelque chose de nuisible.
17.J’évite certains films, émissions de télévision, livres, journaux, magazines ou sites Web afin d’éviter d’avoir des pensées négatives indésirables.
18.Je lis souvent certains livres, articles de journaux, magazines ou sites Web (ou je regarde certaines émissions de télévision ou certains films) dans le but de tester si j’aime penser au mal.
19.Je me lave ou me douche parfois pour me débarrasser des « mauvaises » pensées.
20.Je répète souvent des comportements de routine (par exemple, verrouiller les portes, éteindre les interrupteurs, éteindre les brûleurs de la cuisinière, etc.) parce que je sens que je dois les faire avec une «bonne» pensée dans mon esprit, pas une «mauvaise» pensée.
21.J’ai souvent peur d’avoir des pensées négatives pour toujours et qu’elles finissent par me rendre fou et/ou ruiner ma vie.
22.Mes pensées obsessionnelles interfèrent avec mes relations et/ou avec mon fonctionnement académique ou professionnel.